Rechercher
  • Mylene Coste

Ne pas s'emballer

JIA – WU

Le cheval de Bois

Le mois du Cheval symbolise le moment de l’année durant lequel le Yang atteint son point culminant avant de céder, après le solstice d’été (21 Juin), lentement au Yin grandissant. C’est ce que les chinois ont appelés « Mang Zhong 芒种» , c’est-à-dire « Semis ». Durant le mois de Mai, nous avons fait la petite récolte, maintenant le moment est donc venu de planter ce qui doit nous faire tenir l’hiver.


De quoi est composé le binôme de Juin ;

· JIA, en tronc céleste. Le bois yang dont la vertu est la bienveillance mais cet élément est également lié au foie alors ce bois va aussi incarner la colère.

· WU, le cheval en branche terrestre qui apporte un feu très opportun et puis de la terre pour aider à freiner une dynamique qui ne demande qu'à s’emballer.


C’est un binôme harmonieux et très énergique car le bois de Jia vient nourrir le feu de WU. Ce qui indique que l’action du Ciel est puissante, son énergie est dirigée vers sa branche terrestre ou un feu vigoureux ne demande qu’a le consumer. D’ailleurs ce feu représente sa production drastique (talent indirect), aussi appelé « Hurting Officer » (Officier blessant) ce qui lui donne une tout autre dimension à ce binôme car si le tronc nous parle de l’action visible, la branche terrestre reflet la manière.


La personnalité du bois yang plein de principes, de valeurs morales qui peuvent le rendre un peu rigide. De ce fait il refuse souvent tout compromis. Par contre, il n’hésite jamais à protéger ou à soutenir ceux qu’il aime mais avec le binôme qu’il forme avec le cheval, il pourrait se mettre en danger juste pour montrer à quel point il a raison.

Lorsque je vous avais parlé de l’énergie de cette année 2021, j’avais souligné la possibilité de malentendu, de division en 2 camps. Vous l’avez surement compris, nous entrons dans un mois ou cette scission pourrait se faire le plus sentir car le Cheval nous entraine dans une énergie très masculine, qui va vite mais qui peut aussi être très égocentrique, peut-être à cause de son petit côté macho ! Mais cette année, ce cheval se trouve tout de même ralenti par le buffle et ça va l’énerver.

J’imagine la scène, le cheval qui piaffe d’impatience, henni pour s’adresser au buffle « dégage le buffle, que je puisse m’élancer au galop ! ». Le buffle sans lever la tête lui dit « c’est mon année, c’est moi qui fixe le rythme. Au lieu de frimer, enfile un harnais et mets toi aussi au travail ». Ne l’oublions pas que l’élément mélodique de JIA-WU, c’est l’or de la mine. Il ne suffit pas de se baisser pour le ramasser, il faut travailler durement pour l’extraire de la terre !


Si nous appliquons cette image à la situation sanitaire, nous distinguons bien les 2 camps qui se profilent, les optimistes qui veulent aller vite et les vigilants qui prônent la prudence. Ça va quand même être compliqué pour se mettre d’accord. Il y a un tel dynamisme yang dans ce mois que beaucoup préférons se précipiter quitte à s’embourber un peu plus loin dans la terre boueuse qui règne sur l’année.


Ceci dit ; le flux du « Qi » est assez fluide entre le mois et l’année. Le bois qui nous manque tant est présent mais sans énergie, comme du bois mort qui sert uniquement à alimenter le feu. La présence de CHOU protège le métal et l’empêche de fondre. C’est un mois pour transformer le métal XIN, lui donner forme, aiguiser sa lame car elle aura toute son utilité dès le mois de Juillet.


WU forme également une autopunition alors si vous êtes né une année du cheval, comme Joe Biden, ou au mois de Juin, comme Donald Trump, vous aurez surement quelques regrets ce mois-ci.

185 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout