Rechercher
  • Mylene Coste

DING – WEI – En Juillet la braise est fumante

Plus que quelques jours et nous voilà dans le mois de transition entre l’été et l’automne. Cela dit, il reste encore quelques jours pour essayer de dompter le Cheval de Feu du mois de Juin, qui pourrait toujours nous réserver quelques surprises avant de passer le flambeau à son amie la chèvre, DING-WEI le 7 Juillet prochain.


De toutes les chèvres de l’astrologie chinoise, cette chèvre de feu est la plus dynamique, la plus courageuse, la plus intuitive mais aussi la plus imprévisible. Son tempérament est tout aussi volcanique que le cheval sauf qu’elle nous prend généralement par surprise car elle est discrète et ne se fait pas remarquer. Son besoin d’appartenance fait qu’elle a la capacité d’adaptation pour mieux se confondre au milieu du troupeau même si cela implique de complètement se métamorphoser.


Regardons la composition énergétique pour ce mois de Juillet :


DING le feu yin est le tronc céleste ; une petite flamme qui nous éclaire d’une lumière douce et chaleureuse mais qui a le potentiel d’être volatil telle une bougie dans le vent. Tout comme la chèvre, ce feu yin peut nous prendre au dépourvu, il suffit d’une étincelle pour allumer une mèche.


WEI la chèvre est la branche terrestre ; elle se compose essentiellement de Terre avec une peu de feu et du bois caché dans la tombe.


Ce feu réveil en nous notre âme artistique, nous rend plus charismatique, plus émotionnelle, plus excité et bien entendu plus irritable.


Le Bois a été réduit en cendres, l’heure n’est plus de la compassion et le métal peine à trouver ses forces, nous serons dans l’incapacité de trancher. Quant à l’’eau, elle est totalement évaporée alors le tronc céleste de l’année enlace le tronc du mois dans une étreinte amoureuse, comme pour prouver sa fidélité et une folle envie de relancer la dynamique. Sans eau le temps du dialogue, des compromis est révolu.

Vous l’avez compris, en ce mois de Juillet il nous reste seulement du feu et de la terre.


Lorsque nous avons de la terre en élément principal, il y a une notion de ralentissement, d’ancrage mais comme cette dernière est sèche et aride, elle pourrait nous faire camper un peu bêtement sur nos positions. Lorsqu’il fait trop chaud les gens ont tendance à être plus irritable, et si le vent souffle il y a une notion de folie dans l'air.

L’image du mois est assez désolante, cette terre n’est pas nourrie mais plutôt toxique, craquelée et brûlée, encore à l’état d’une braise fumante. C’est le reflet d’une sécheresse hors normes mais peut-être aussi malheureusement le rappel d’un champ de bataille non loin de nous.


Ce mois est étroitement lié à une soif de pouvoir, comme une envie irrésistible d’être le centre d’attention. Du coup tous les moyens sont bons du moment que l’ensemble du troupeau donne son approbation. Il y a une notion de corruption, de pourrissement et la nécessité d’une prise de conscience afin d’y remédier. Si l’émotionnelle s’en mêle, cela pourra être assez explosif car l’énergie du mois est vraiment très passionnelle et pas très raisonnée.


Mon conseil est toujours le même que le mois précédent ; fuyez les conflits, rester le plus neutre et calme que possible. Nous arrivons à la fin du paragraphe du dernier chapitre.


Pour ceux qui ont emprunté le chemin spirituel, ce mois DING-WEI est associé au même élément mélodique que le mois précédent ; « la rivière céleste ». Il s’agit d’une rivière sans eau puisqu’il est question de la voie lactée. Cette chèvre de Juillet est aussi l’image d’une prêtre taoïste qui nous éclaire en nous invitant à emprunter notre voie spirituelle.


Je vous souhaite de passer un très bon été. Bon "Qi"

312 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout